Louer une maison de particulier à particulier

Louer une maison

Pour bénéficier de certains avantages, notamment en termes de prix et d’accessibilité, plusieurs personnes ont désormais recours à la location entre particuliers pour trouver une maison de vacances. Bien que cette solution soit pratique, elle peut quand même engendrer des inconvénients si on ne fait pas attention.

Location d’appartement sans passer par une agence

En choisissant de rechercher une location vacances sans passer par une agence, vous avez l’avantage de parler directement au propriétaire et de fixer librement vos exigences. De plus, vous pourriez faire de l’économie, car en ce sens, vous fuyez aux honoraires d’agent immobilier. En effet, certains agents immobiliers des coûts plus élevés entrainant des impacts majeurs sur le prix de la location. Cependant, contracter une location vacances sans l’aide d’une agence immobilière limite les garanties que vous pourriez bénéficier. En cas de litige, par exemple, vous aurez du mal à vous en sortir sans l’aide d’un professionnel.

La location entre particuliers, du côté du propriétaire

Malgré les rumeurs qui circulent sur les formalités à faire par le propriétaire pour la location vacances de particulier à particulier, certaines mises au point en valent bien le coup. Sachez que l’assurance est facultative pour ce type de contrat. La responsabilité totale revient au locataire tout au long de la période de location. En tout cas, le propriétaire peut prendre en charge une assurance logement. Cette solution est plus rassurante et plus préventive. De ce fait, en cas d’incident, l’immobilier sera couvert. Vous n’aurez pas à effectuer des contrôles après le départ de chaque locataire.

L’ERNMT est-il obligatoire pour une location saisonnière ?

L’État des Risques Naturels Miniers et technologiques ou ERNMT est obligatoire dans tout contrat de location saisonnière. Ce document doit figurer sur les annexes du contrat de location. Cependant, il est mieux de l’adresser au locataire lors de l’envoi du descriptif. Il est à noter que ce dossier doit dater de moins de 6 mois de la date de signature du contrat de location.