5 choses à savoir sur les escaliers de sécurité

Dans de nombreux films se déroulant dans les grandes villes, les escaliers de sécurité (ou escaliers d’incendie) servent de lieu de courtoisie pour les “amoureux malchanceux” qui n’ont pas de balcon. Cela peut laisser penser qu’ils ne sont pas si importants. Ce n’est absolument pas vrai ! Chaque structure doit être sécurisée et il est essentiel de s’appuyer sur des sociétés certifiées, expertes en la matière, qui savent recommander la solution la plus adaptée en fonction des besoins. Certaines entreprises spécialisées dans la production d’échelles de sécurité pour les secteurs industriel, commercial, civil et public, proposent d’ailleurs des solutions personnalisées en fonction de votre projet.

Diverses solutions d’escaliers de sécurité certifiés existent, mais certaines notions en matière d’escaliers de sécurité méritent de retenir l’attention.

1 – Que sont les escaliers de sécurité et à quoi servent-ils ?

Les escaliers de secours sont une mesure de sécurité essentielle. Leur principal objectif est de fournir une voie de sortie de situations dangereuses telles qu’un incendie ou une catastrophe naturelle dans lesquelles tous les moyens de déplacement dans le bâtiment (ascenseur et escaliers) ne peuvent être utilisés. Ils permettent également aux sauveteurs d’entrer dans le bâtiment pendant les manœuvres de sauvetage.

Bien sûr, étant donné leur importance, il existe en Italie une réglementation selon laquelle ces escaliers de sécurité sont obligatoires dans toutes les installations ouvertes au public, telles que les lieux de travail, les écoles, les activités touristiques et hôtelières, les hôpitaux, mais aussi pour les logements civils comme les copropriétés.

2 – Ce que les règlements prescrivent

La réglementation exige que la construction de chaque escalier de secours respecte certaines caractéristiques générales :

– la hauteur du parapet doit être d’au moins un mètre et doit résister à de fortes contraintes ;

– la main courante doit être rétractable, et ne doit pas présenter de saillies ou de creux susceptibles d’entraver la fuite des personnes ;

– les rampes doivent être droites, avec des marches rectangulaires très larges et une marche d’au moins 30 cm et d’une hauteur maximale de 17 cm.

3 – Matériels

Les matériaux utilisés pour la construction des escaliers de sécurité doivent être absolument ininflammables et résistants, comme l’acier et le fer.

En juillet 2014, la norme EN 1090-1 est entrée en vigueur. Elle définit certains critères et oblige les fabricants à fabriquer des échelles d’incendie certifiées CE.

4 – Les différents types

Il existe différents types d’escaliers de sécurité :

– Escalier protégé

Il s’agit d’un type d’escalier caractérisé par un compartiment constituant un compartiment coupe-feu avec accès direct depuis chaque étage, avec des portes de résistance REI. Lors d’un incendie, l’escalier protégé empêche qu’il ne soit attaqué par les flammes et la fumée du bâtiment.

– Escalier intérieur anti-fumée

Il s’agit d’un type d’escalier situé dans un compartiment constituant un compartiment coupe-feu, dont l’accès à chaque étage se fait par des portes coupe-feu REI et qui est équipé d’un dispositif de fermeture automatique.

– Échelle extérieure anti-fumée

Identique à l’échelle intérieure anti-fumée du bâtiment, la seule différence substantielle étant que l’accès se fait par un espace extérieur. La cage d’escalier est construite avec des portes et des murs coupe-feu.

– Escalier de sécurité extérieur

Il s’agit d’un type d’escalier métallique caractérisé par un parapet extérieur qui longe l’une des façades du bâtiment, qui n’est utilisé que lorsqu’il n’est pas possible d’adopter différentes solutions.

5 – Comment choisir l’échelle idéale

Le choix du type d’escalier le plus approprié dépend du type de structure et de sa position. Dans tous les cas, il est possible de créer des escaliers de sécurité sur mesure en fonction de l’espace et des besoins individuels du bâtiment.

En outre, il convient de garder à l’esprit que l’escalier de sécurité doit être placé à un endroit où son chemin se termine dans un environnement sûr et extérieur, où les personnes évacuées peuvent s’arrêter et être récupérées sans aucun danger.