Comment construire sa propre pergola ?

Avez-vous un beau jardin pour vivre en été ou une grande terrasse embrassée par le soleil ? Si les jours chauds, la chaleur peut être agréable, en été, manger sans avoir une zone ombragée devient impossible. Si vous souhaitez créer un espace pour les repas ou la détente en plus de la solution du gazebo, vous pouvez construire une pergola de bricolage. Cette construction permet de garder l’espace suffisamment ouvert et d’assurer une agréable fraîcheur.

Comment construire une pergola et quels matériaux utiliser ?

En général, les pergolas sont en bois ou en fer. Les plus courantes sont en bois, tant pour leur aspect esthétique que pratique. Le bois est en fait un matériau plus facile à travailler : vous pouvez utiliser des poteaux en châtaignier, en pin ou en contreplaqué. Tout d’abord, il est évidemment nécessaire de réaliser un projet de pergola que vous voulez construire avec des mesures et des formes précises. Grâce à ces données, il sera possible d’acheter les poteaux à utiliser. Quel que soit le type de bois que vous choisissez, il est essentiel de le traiter par imprégnation au moins une fois par an. Lors de la phase de conception, vous devrez également décider du type de toit à construire. Vous pouvez opter pour une pergola classique avec des plantes grimpantes qui utilisent les poteaux au sommet comme support pour se prolonger et créer de l’ombre. Vous pouvez procéder différemment avec un revêtement plus complexe comme celui des planches de bois (perlinato) recouvertes de carreaux de terre cuite. Si vous voulez une structure plus légère, vous pouvez utiliser des tuiles de polymère plastique. Enfin, si vous souhaitez conserver une couverture temporaire, vous pouvez également utiliser une tente ou le toit de paille classique et intemporel.

Comment fixer la pergola ?

En général, les dimensions d’une pergola varient de deux par deux à trois par quatre. Et une fois que vous aurez les perches à utiliser, vous devrez vous procurer quelques outils de base pour travailler. La pergola doit être fermement fixée au sol et l’ancrage le plus durable est celui obtenu en creusant un trou profond pour chaque perche et en plaçant une dizaine de centimètres de gravier au fond. Ensuite, les pylônes sont placés à l’intérieur et tout est fermé avec du ciment. Les poteaux peuvent également être fixés au sol de l’espace extérieur par des plaques en acier inoxydable. Ces bases peuvent également être en métal galvanisé et doivent être fixées à la surface de préférence au moyen de bouchons chimiques spécifiques, qui empêchent l’infiltration dans le sol. Enfin, ils peuvent être achetés dans les magasins de bricolage sous forme de grands et longs piquets à planter directement dans le sol : dans ce cas, le piquet doit être inséré au centre puis boulonné. Une fois la question de l’ancrage résolue, joignez deux pieux longs et deux courts, en plaçant tous les autres horizontalement. Enfin, placez au-dessus de la couverture choisie.

Kits de bricolage

Il existe également sur le marché des kits préfabriqués qui simplifient grandement ces opérations. Dans la pratique, les piliers verticaux et les poutres horizontales qui forment la partie supérieure de la pergola en bois sont déjà équipés d’évidements et de saillies créés sur mesure, permettant des assemblages autobloquants précis pour un montage ferme de la structure autoportante. Pour un meilleur blocage des pièces, vous pouvez utiliser un marteau en caoutchouc et une latte en bois, de manière à assurer la parfaite adhérence de chaque joint, en toute sécurité.

Faire une pergola, les autorisations

En ce qui concerne les autorisations à demander pour faire une pergola dans le jardin sur la terrasse, la réglementation varie selon la municipalité à laquelle elle appartient. Il est important de s’assurer tout d’abord que vous ne vous trouvez pas dans une zone où les paysages sont soumis à des restrictions. Si la pergola en bois n’endommage pas le paysage et n’obstrue pas la vue du voisinage, il n’y a généralement pas d’obligations particulières à respecter. Dans le cas contraire, une déclaration au registre foncier sera nécessaire. En pratique, pour une pergola à faire soi-même, conçue comme une simple et petite structure facilement amovible sous laquelle s’abriter du soleil, une autorisation ne sera pas nécessaire. Si, en revanche, vous avez l’intention de construire une structure qui reste fixe, et donc immobilière, ou de grande taille, des permis sont obligatoires. Dans ces deux cas, en effet, la pergola serait une véritable extension de l’espace de vie. Sa réalisation doit donc être signalée aux bureaux responsables exactement comme un véritable nouvel élément de la maison.