Quel type de chaudière choisir pour votre maison ?

Vaut-il mieux choisir une installation d’une chaudière murale ou une chaudière de maison sur socle ? Il n’est pas facile de répondre, notamment parce qu’il n’y a pas de réponse valable dans tous les cas et pour tous. Il faut se référer aux avantages et aux inconvénients de chaque modèle et distinguer les utilisations et le nombre d’utilisateurs pour valider son choix.

La chaudière murale : avantages et inconvénients

La chaudière de maison est le système de chauffage tendance dans une habitation civile, les locaux commerciaux, les environnements industriels. Il en existe de plusieurs types, bien que des réglementations récentes ont limité le nombre d’équipements installés dans un logement par mesure de précaution. Quel qu’en soit le type, le mécanisme des chaudières de maison est toujours le même. À l’intérieur de la chaudière, il y a le passage de la chaleur d’un combustible à un liquide (en l’absence d’ébullition), qui est distribué dans un environnement pour produire du chauffage ou de l’eau sanitaire.

La distinction la plus importante est celle entre la chaudière murale et la chaudière sur socle. La première, comme son nom l’indique, est fixée au mur. La seconde est installée librement.

Le plus grand avantage de la chaudière murale, par rapport à la version sur socle, c’est la réduction de l’encombrement. La chaudière murale, étant fixée au mur, peut être logée dans une niche, à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison. Le deuxième avantage, qui est un corollaire du premier, est qu’il permet de minimiser l’impact esthétique. Contrairement à d’autres appareils, il n’a en fait aucune valeur esthétique digne de ce nom, de sorte qu’il y a un intérêt objectif à le “cacher”. On peut par exemple l’insérer dans une niche ou la recouvrir d’une élégante fermeture en bois, la chaudière murale peut être cachée.

Le plus grand inconvénient, cependant, réside dans sa capacité réduite. Pour pouvoir être fixé au mur ou être logé dans une niche, il est nécessaire qu’il n’occupe pas beaucoup d’espace, ce qui se traduit par une production d’énergie inférieure par rapport à la variante en sous-sol.

Chaudière de base : avantages et inconvénients

Tant que le principe de fonctionnement et l’utilisation sont les mêmes, on peut dire que les avantages du type en sous-sol correspondent aux inconvénients du type en mur et vice-versa. En fait, puisqu’elle n’est pas ancrée au mur, mais simplement “posée” sur le sol (comme une citerne, par exemple), elle n’a pas de limite de taille. Par conséquent, elle peut aussi être beaucoup plus performante qu’une installation de chaudière murale. Les inconvénients, comme vous pouvez le deviner, sont au nombre de deux. La première : les dimensions globales sont importantes et c’est pour cette raison qu’il est d’usage de consacrer une pièce séparée à la chaudière du sous-sol. La seconde est d’un point de vue esthétique. Elle génère un impact environnemental négatif, précisément parce qu’elle est exposée et ne peut pas être cachée, à moins de faire preuve de solutions créatives.

Une chaudière murale ou en sous-sol : comment choisir ?

Dans la grande majorité des cas, les maisons abritent une chaudière murale. Ce n’est pas étonnant. Les habitations résidentielles ont en effet certains besoins en matière d’espace et d’esthétique, et de ce point de vue, la chaudière murale est la seule à pouvoir offrir ce type de confort. Dans ce cas, l’avantage d’une capacité réduite passe au second plan, puisque les besoins moyens des ménages sont totalement à la portée de ce type de chaudière.

Les chaudières de base, en revanche, sont très répandues dans les environnements commerciaux et industriels, c’est-à-dire dans les contextes – peut-être de nature productive – où les besoins en eau chaude et en chaleur domestique sont très élevés.

Ainsi, le choix est simple. Si vous avez besoin d’une pompe à chaleur pour augmenter la température dans votre maison, veuillez installer une chaudière murale. Si, en revanche, la chaudière est fonctionnelle à la gestion et à l’exécution des processus de production, ou si l’utilisation de l’eau chaude sanitaire et du chauffage concerne simplement un grand nombre d’individus, privilégiez l’autre modèle.

Les chaudières murales et sur socle : vers qui se tourner ?

L’achat d’une chaudière, qu’elle soit murale ou sur socle, est très simple. Nous parlons, bien sûr, d’appareils ménagers très répandus. Les chaudières appartenant à ces marques (et à d’autres) peuvent être achetées dans les points de vente et sur Internet. Dans ce cas, il sera possible d’économiser une somme considérable, mais l’inconvénient de l’achat en ligne est que vous ne pourrez pas avoir de conseils d’experts. Vous pouvez également bénéficier d’une aide financière grâce au crédit d’impôt obtenu en confiant l’installation du dispositif de chauffage un spécialiste. La réduction l’installation d’une chaudière granule, chauffage d’eau s’explique également par la prime énergie. En matière d’installation, il est préférable de s’adresser à un technicien expérimenté, qu’il s’agisse d’un plombier ou d’un professionnel d’une entreprise spécialisée.

Les chaudières au sol coûtent plus cher que les chaudières murales, bien qu’elles puissent répondre à des exigences beaucoup plus élevées. Qu’importe la gamme d’appareil choisie, il faut s’armer de patience et comparer les différents catalogues. Ce n’est qu’après avoir consulté l’offre de quelques revendeurs que vous pourrez trouver une solution avec un rapport qualité-prix enviable.

Pour ce qui est de l’étape fondamentale de l’installation, la seule arme en possession du client est le devis. Là encore, il est conseillé de faire une analyse comparative des différents prix.