Construisez facilement et rapidement votre propre tonnelle

La construction de votre propre tonnelle peut vous faire économiser beaucoup d’argent. La construction d’un abri demande bien sûr plus de travail que son assemblage par une entreprise reconnue. Cependant, les coûts augmentent rapidement. Pour réduire les coûts, le montage de votre propre abri est la solution idéale. Après tout, il existe aujourd’hui des kits à vendre pour construire sa propre tonnelle. Ce paquet contient tout ce dont vous avez besoin pour construire un magnifique abri. De plus, la construction d’une tonnelle avec un kit de bricolage n’est pas du tout difficile. La seule chose à prendre en compte est le sous-plancher. Ce n’est pas présent dans de nombreux kits installation.

Construire ou acheter votre propre Tonnelle ?

Lorsque vous voulez un beau abri dans votre jardin, vous pouvez faire deux choses : la fabriquer vous-même ou l’acheter prête à l’emploi. Ces deux possibilités ont leurs avantages et leurs inconvénients. 

Avantages de l’achat :

Où peut-on acheter différentes tonnelles ou pavillons de jardin ?

Les avantages de le faire soi-même:

Avoir une tonnelle est un atout dans le jardin. Qu’elle soit en fer, en aluminium, en PVC ou en bois, elle apporte du style à vos extérieurs. La tonnelle en bois a l’avantage d’offrir une structure en matière naturelle. Elle est pleine de charme et peut être personnalisée à l’infini. Si vous souhaitez une tonnelle en bois, vous pouvez faire les plans et la fabriquer vous-même. Vous pouvez aussi acheter un kit et la monter simplement ! Comment construire une tonnelle en bois ? Voici quelques conseils.

Maintenant que vous mettez les avantages et les inconvénients côte à côte, j’irais travailler moi-même comme un bricoleur. C’est un choix qui est différent pour chacun, alors j’explique ce que vous pouvez faire avec un kit complet prêt à l’emploi et ce à quoi vous devez prêter attention. En outre, c’est mieux de vous parler de l’auto-assemblage complet de votre pavillon.

Construire le sous-plancher près d’une tonnelle

La construction d’une tonnelle est très simple, avec un ensemble complet de matériaux de construction et des plans de la structure détaillés. Toutefois, un sous-plancher doit être présent avant de pouvoir commencer l’abri. La fabrication d’un pavillon doit se faire sur un support solide. La présence d’un sous-plancher est donc essentielle. Dans de nombreux cas, un sous-plancher est fourni avec le kit. Le sous-plancher peut facilement être posé sur quelques blocs de béton.

N’oubliez pas que le sous-plancher est à quelques centimètres du sol pour éviter les nuisances de l’eau. Il est également extrêmement important que le sous-plancher soit de niveau. En plaçant des blocs de béton sous le sous-plancher, il est possible de créer une surface  de quelques centimètres. En outre, le sous-plancher peut être posé de façon plane de cette manière. Certains kits de fabrication ne contiennent pas de sous-plancher. Il faudra alors poser soi-même un sous-plancher. Cela est facile à réaliser en carrelant une dalle de béton. Il est fortement déconseillé de construire une tonnelle sur un sol déséquilibré.

Déterminer et mesurer l’emplacement de la tonnelle

Avant de pouvoir acheter une tonnelle, il faut d’abord déterminer où elle doit être située. Tenir compte de la végétation et bien sûr du soleil. Le soleil est particulièrement important avant le lancement du projet de construction d’un pavillon Cependant, c’est un aspect que l’on oublie souvent lorsqu’on mesure et place un pergola. C’est pourquoi il faut déterminer à l’avance comment le soleil se lève et se couche. En fonction de cette direction, le lieu peut alors être déterminé. Ces facteurs sont souvent décisifs dans le choix du modèle et du lieu. Si l’emplacement a été déterminé, la surface disponible doit être soigneusement mesurée. La construction d’un pergola avec une surface insuffisant est évidemment indésirable.

En déterminant soigneusement l’emplacement et en mesurant la surface disponible, on peut choisir la forme et le modèle. N’oubliez pas de noter les dimensions sur papier et de les emporter avec vous lorsque vous achetez une tonnelle. Ainsi, vous ne serez pas confrontés à des surprises inattendues. Construire une tonnelle est très facile, lorsque les bonnes précautions et mesures ont été prises. Vous souhaitez utiliser un de mes dessins de montage ? Sur cette page, vous trouverez plus d’informations.

Plan par étapes pour la réalisation de votre propre tonnelle

Étape 1 : Choix du type de tonnelle

Étape 2 : Dimensions souhaitées

Déterminez les dimensions souhaitées en fonction de la surface dont vous disposez dans votre jardin. Il est également important de déterminer ce que vous voulez mettre dans votre tonnelle. Voulez-vous pouvoir y mettre un grand canapé de salon ou pensez-vous qu’il suffit d’y mettre quelques chaises et une table ? Souvent, on choisit un belvédère d’au moins 3 mètres sur 3 mètres. Lorsque cela est possible, choisissez des tailles plus grandes.

Étape 3 : Localisation

L’emplacement souhaité dans le jardin est déterminé en fonction de la direction du vent et, bien sûr, des possibilités qu’offre votre jardin. Si possible, essayez de déplacer le côté fermé de votre tonnelle dans la direction du vent la plus courante. Le côté ouest est le côté du vent et de la pluie aux Pays-Bas et en Belgique. Dans un jardin de petite et moyenne taille, vous vous retrouverez bientôt au fond du jardin. Dans un grand jardin, vous choisirez souvent de le mettre à mi-chemin. Par exemple entre le jardin d’agrément et le jardin potager.

Etape 4 : Poser les fondations des flaques d’eau en béton

À l’endroit où vous voulez placer les montants, creusez les trous pour les flaques de béton. Si vous voulez vraiment avoir une bonne fondation, creusez un trou de 200 x 200 mm et d’au moins 70 cm de profondeur. Faites dans le trou un filet en acier pour béton ; faites ce carré pour que le béton soit renforcé et moins susceptible de se fissurer. Montez une tige filetée M16 au milieu. Vous pourrez y mettre vos droits plus tard. Faites le béton et versez-le dans le trou. C’est comme ça qu’on fait avec tous les trous. Ensuite, laissez le béton durcir bien avant de continuer à construire votre belvédère.

Étape 5 : Drainage de l’eau

Vous devez maintenant déterminer l’endroit où vous souhaitez raccorder le drainage de votre toit à votre réseau d’égouts. Creusez les trous oblongs en pente jusqu’à votre tuyau d’égout. Posez un tuyau en PVC d’environ ø 100 mm et raccordez-le à votre réseau d’égouts. Posez le tuyau depuis le raccordement à l’égout jusqu’à l’endroit où vous voulez raccorder le drainage de votre toit. Terminez par un coude vers le haut afin de pouvoir raccorder facilement l’évacuation.

Étape 6 : Faire le sol

Commencez à poser votre sol dès que possible. Il est pratique de commencer à poser votre sol dès maintenant. Pour que vous ayez un plancher de travail pavé pour tout construire. Bien sûr, vous ne vous tiendrez pas sur ce sol avec un matériel lourd comme une nacelle. Avant de pouvoir poser le sol, vous devez d’abord tout creuser. Creusez à environ 20 cm de profondeur. Ensuite, appliquez un chiffon de carotte. Cela empêchera les mauvaises herbes d’y pousser. Versez ensuite le sable de 15 cm de haut sur le tissu de carottes et faites-le vibrer fermement ou, si vous n’avez pas de plaque vibrante, mettez-le sous l’eau. Vous faites cela plusieurs fois jusqu’à ce que vous ayez une plaque solide. Remplissez le sable si nécessaire. Répétez tout jusqu’à ce que vous ayez une plaque de sable solide et plate. Ensuite, il faut paver le sol.

Étape 7 : Placement des montants

Placez les montants sur les flaques de béton. Fixez une plaque de base carrée en acier inoxydable sur les montants. Sur cette plaque de base en acier inoxydable, vous soudez un boulon qui s’adapte exactement à l’ancrage fileté. Dans les montants, vous percez un trou rond suffisamment grand pour l’ancrage du fil. Il est ainsi très facile de régler les montants à la bonne hauteur. Renforcez les montants avec des entretoises temporaires afin qu’ils restent à niveau.

Étape 8 : Fabrication du toit

Tout d’abord, vissez la couronne sur les montants. Prévoyez des appareils orthodontiques qui vous assurent d’obtenir un ensemble solide. Montez les poutres pour le toit lui-même ; ici, vous pouvez monter le toit plus tard. Ensuite, montez les plaques de toit ou les pièces de pente.

Étape 9 : Toiture

Vous avez de nombreuses possibilités en matière de toiture. Si vous voulez que les choses restent simples, vous pouvez opter pour le bitume ou l’EPDM. Vous préférez avoir une plus belle apparence que de vous retrouver bientôt avec des sangles ou des tuiles. Dans le cas des tuiles, il faut en tenir compte lors de la pose des lattes sur le toit. Vous pouvez également appliquer des tôles ondulées ou des tuiles. Comme vous pouvez le constater, le choix est vaste. Vérifiez par vous-même ce que vous voulez vraiment. Vous décidez de ce qui vous convient le mieux dans de l’espace vert et pour vous-même. Installez les gouttières et raccordez le drain.

Étape 10 : Finition

Une fois que tout est en place, la bonne finition est très importante. C’est pourquoi vous devez choisir une bonne teinture de jardin pour protéger votre abri contre les intempéries. Voulez-vous utiliser un de mes plans de construction d’un abri ? Sur cette page, vous trouverez plus d’informations.

Satisfaction

Outre le fait que la construction de votre propre tonnelle vous permet d’économiser beaucoup d’argent. Elle apporte également une satisfaction. La fierté qui se crée lorsque la dernière planche est fixée est délicieuse. Elle conduit également à la reconnaissance de la famille. C’est donc toujours un double plaisir quand quelque chose est construit entièrement de vos propres mains.